lacgtmontreuil

Edito – Des congés sans vacances ?

Garanti par des convention internationales et par la loi française contre les exclusions, l’accès aux vacances ne cesse de reculer : 22 millions de personnes ne partiront pas cet été ; celles et ceux qui partent réduisent les durées . En cause, le manque de fric !
Doit-on encore parler de “pouvoir d’achat” quand c’est juste celui de vivre dignement qui est en jeu ?
L’indice INSEE annonce une inflation de 5,8%, quand EUROSTAT retient 6,5% pour la hausse des prix. Le doute est permis sur la fiabilité des indices officiels, mais pas sur l’appauvrissement généralisé dont témoigne ce recul du droit aux vacances pendant ses congés.

RECONQUERIR LE DROIT AUX VACANCES

Un enfant sur trois en est aujourd’hui exclu. Les moyens des CSE pour aider les familles de salarié-e-s ne correspondent plus aux besoins : inexistants dans les petites entreprises, ils restent souvent limités à la distribution de chèques-vacance dérisoires.
Pour la CGT, la subvention pour les activités sociales des CSE devrait être obligatoire et portée à 3% de la masse salariale brute. De même, les moyens dédiés par la CAF doivent être étendus et développés pour que congé redevienne synonyme de vacances pour tous.

Une inflation à 4,5% hors effet de la guerre en Ukraine, ce sont d’abord les salaires qui fondent, avec l’épargne du quotidien…quand elle existe. Le paradoxe vient de ce que des décennies de gel et d’érosion de la masse salariale, censés éviter l’inflation, l’accompagne maintenant. Si “l’excès de salaire” n’est pas responsable de l’inflation comme …

En savoir plus Edito – L’INFLATION ET NOUS

Le 23e congrès de notre Union Locale s’était ouvert sur la citation de Paul Valéry : “la guerre ce sont des gens qui ne se connaissent pas et s’entretuent pour d’autres gens qui se connaissent très bien et ne parviennent pas à se mettre d’accord”. Paroles prophétiques pour l‘Ukraine d’aujourd’hui ! Derrière le jeu économique …

En savoir plus Edito – Si tu veux la paix, prépare la justice sociale